9 astuces simples pour ramollir le pain

Partagez ce message :

Rien n’a meilleur goût que le pain fait maison. Mordre dans cette légèreté fraîche et douce, de préférence dégoulinant de beurre, est l’une des meilleures expériences culinaires. Mais parfois, le pain fait maison est dense et ferme.

Comment vous assurez-vous que votre pain fait maison devienne moelleux ?

Pour rendre le pain moelleux, vous devez vous assurer que le pain lève bien et retient l’humidité. Assurez-vous que la levure soit fraîche et active pour lever efficacement, utilisez de la farine à pain avec un bon pourcentage de gluten et pétrissez bien. Pour ajouter de l’humidité, ajoutez des graisses, du lait ou des œufs à la pâte, ou utilisez la méthode Tangzhong.

Le pain cuit commercialement semble souvent plus doux que le pain que vous faites cuire à la maison, car ils utilisent des exhausteurs de pâte et des arômes chimiques. Mais il y a quelques secrets de cuisson que vous pouvez apprendre à la maison pour adoucir votre pain fait maison.

1 – Surveillez votre levure

La levure est l’organisme qui fait lever le pain, vous devez donc commencer par l’agent levant pour faire un pain moelleux et léger.

La plupart des recettes de pain commencent par activer la levure en mélangeant la levure avec du lait chaud ou de l’eau ou en combinant la levure avec la farine et en ajoutant les liquides chauds.

Les boulangers diffèrent sur la meilleure levure à utiliser, mais la plus simple est la levure de haute qualité à activation rapide, que vous ajoutez directement à la farine.

Que vous choisissiez de la levure fraîche ou sèche, assurez-vous qu’elle n’est pas périmée. Testez pour « faire preuve » votre levure en combinant une cuillère à café de levure avec ¼ de tasse d’eau tiède et ¼ de cuillère à café de sucre blanc. Laisser reposer 10 minutes environ. Si la levure est toujours active, votre mélange doit être mousseux et pétillant. Sinon, jetez la levure.

Cependant, la meilleure levure au monde ne fera pas de pain moelleux si vous la neutralisez au début du processus de cuisson. La levure est sensible à la chaleur, et même une différence de température de 10 degrés affectera la croissance de la levure.

Si le liquide que vous y ajoutez est trop chaud, il tuera la levure. Si le liquide est trop froid, la levure ne s’activera pas. Tout liquide doit être tiède ou à la température du corps, pas plus chaud que 110⁰F.

  Que faire des cookies brûlés (astuces simples pour les conserver)

Idéalement, préchauffez d’abord le bol à mélanger et laissez tous les ingrédients revenir à température ambiante, y compris la farine, le lait, l’eau et les œufs.

2 – Utilisez de la farine à pain

Choisir le bon type de farine peut aider à rendre votre pain doux et tendre. Au lieu de farine à gâteau ou tout usage, utilisez de la farine à pain non blanchie, qui absorbe plus d’humidité et a une teneur en protéines plus élevée, environ 12 à 13 %.

La protéine spécifique de la farine à pain est le gluten, une molécule de protéine en forme de toile qui se forme lorsque la farine est manipulée ou pétrie et devient extensible. Pour le rendre doux et élastique, vous voulez intégrer cette texture dans le pain, alors choisissez une farine forte qui a un pourcentage élevé de gluten.

3 – Ajouter du gras

La graisse joue un rôle essentiel dans les produits de boulangerie et aide à piéger l’air dans la pâte. L’air aide le pain à lever et à rester humide.

La plupart des recettes de pain contiennent du beurre ou de l’huile. Par exemple, le pain focaccia utilise de l’huile d’olive pour sa saveur et sa tendreté. D’autre part, la brioche est faite avec beaucoup de beurre pour créer une mie délicate. Plus le pain est moelleux, plus la recette contient de matière grasse.

Il est essentiel d’ajouter les matières grasses au bon moment de la préparation de la pâte – ajouter trop de matières grasses trop tôt peut entraver le développement du gluten. Les recettes de pain au beurre ont tendance à ajouter le beurre progressivement après le pétrissage de la pâte.

Même si un pain ne contient pas d’huile comme ingrédient, vous graissez ou graissez souvent le plat dans lequel le pain va monter ou monter. Lors de la levée, la pâte exposée à l’air peut provoquer l’évaporation de l’humidité du pain. Au lieu de cela, enrober la pâte d’huile d’olive crée une barrière qui empêche la pâte de se dessécher.

Vous pouvez également graisser le pain à la fin du processus de cuisson, par exemple en badigeonnant la croûte d’un pain fraîchement cuit avec du beurre ou en arrosant la focaccia d’huile d’olive.

  Comment mettre la brûlure de Jalapeno dans votre nez (3 façons)

4 – Ajoutez du lait

Un moyen facile de rendre votre pain plus tendre est d’ajouter du lait à la pâte – vous pouvez remplacer l’eau de la recette par du lait. Le lait contient des graisses qui contribuent à l’humidité et à la légèreté du pain.

5 – Ajouter les œufs

Les œufs sont un autre ingrédient qui rend votre pain doux et léger. Les œufs ajoutent des graisses, augmentant la richesse du pain et de l’air, ce qui rend le pain plus moelleux. Pensez à quel point la challah est douce – ce pain contient à la fois des œufs et du lait.

6 – Ajouter la pomme de terre

Un ingrédient surprenant qui rend le pain plus moelleux est la pomme de terre. La pomme de terre est un ingrédient du pain à l’ancienne, car l’amidon de la pomme de terre donne un pain très tendre.

Vous pouvez soit faire cuire du pain aux pommes de terre, où la purée de pommes de terre est un ingrédient, soit remplacer le liquide de votre recette par de l’eau de pomme de terre (l’eau dans laquelle les pommes de terre ont été bouillies).

Le goût de la pomme de terre disparaît et vous savourez un pain moelleux et cireux qui donne des toasts incroyablement savoureux.

7 – Utilisez la méthode Tangzhong

La méthode de fabrication du pain Tangzhong est une innovation asiatique qui produit le pain au lait délicieusement moelleux célèbre dans la cuisine chinoise et japonaise.

La méthode Tangzhong consiste à cuire une partie de la farine et du lait avant de l’ajouter au reste des ingrédients du pain. Chauffer la farine et le lait à environ 65°C emprisonne l’humidité en activant l’amidon dans la farine, lui permettant d’absorber deux fois plus d’eau que d’habitude.

L’humidité supplémentaire se transforme en vapeur dans le four, ce qui rend le pain plus léger et le conserve plus longtemps.

Cette approche crée une texture presque moelleuse dans votre pain, probablement le pain le plus doux que vous aurez jamais mangé. Vous pouvez utiliser la méthode Tangzhong pour faire du pain, des petits pains ou même des petits pains à la cannelle.

8 – Bien pétrir

Vous pouvez utiliser la meilleure levure et ajouter du lait, des œufs et des pommes de terre à votre pâte, mais vous obtiendrez un pain dur et dense à moins que votre pain ne soit suffisamment pétri pour activer le gluten.

  8 façons simples de rendre votre café plus fort

Le gluten sous-développé est la principale raison du pain mal levé et lourd, donc le pétrissage est essentiel lors de la fabrication du pain.

Vous pouvez utiliser un batteur sur socle avec un crochet pétrisseur ou pétrir à la main. Dans tous les cas, vous devez pétrir pendant environ 10 minutes jusqu’à ce que votre pâte soit prête à lever. Une pâte bien pétrie est lisse, moins collante et élastique. Cela ressemble un peu à votre lobe d’oreille.

Pour tester si votre pâte est suffisamment pétrie, prenez un morceau de pâte de la taille d’une balle de golf et étirez-le entre votre pouce et vos doigts, en le tordant et en le tirant. Si votre pâte peut être suffisamment étirée pour laisser passer la lumière, c’est qu’elle est bien pétrie. Si la pâte se déchire lorsque vous commencez à l’étirer, pétrissez davantage.

9 – Ne le coupez pas tout de suite

C’est tentant d’ouvrir son pain dès la sortie du four, l’odeur est divine et l’eau à la bouche.

Cependant, pour garder votre pain moelleux et humide, laissez le pain sur une grille de refroidissement bien ventilée jusqu’à ce qu’il soit bien refroidi. Si vous coupez le pain trop tôt, beaucoup d’humidité peut s’échapper et votre pain va se dessécher.

Dernières pensées

Lors de la cuisson du pain, vous pouvez garantir un pain moelleux et finement émietté en utilisant une levure de bonne qualité, en augmentant la teneur en humidité du pain en utilisant de la farine à pain, en ajoutant des matières grasses et en vous assurant que la pâte est bien pétrie.

Partagez ce message :